Lettre à Manu : Influenceur ou Roi Soleil ?

Salut Manu,

Comment ça va ?

Ça se passe bien ces vacances à Brégançon ? J’espère que tu n’as pas trop de mistral. Comme tu le sais, en juillet j’étais dans le Var. Et ce vent, ça m’a foutu la lourde…

Au fait, tu as vu mon buzz sur Insta ? 21,6 k de vue pour une de mes premières vidéos ! À côté de tes performances, je sais que c’est pipi de chat. Mais j’étais quand même super contente !

En revanche pour tes vidéos, j’ai un doute. J’espère que tu ne vas pas le prendre mal. Toutefois, je ne suis pas certaine que ta ligne éditoriale sur Insta soit la meilleure.

Te souviens-tu des critiques que tu avais eus lorsque tu avais fêté ton anniversaire à Chambord ? À chaud, ça m’avait un peu étonné comme choix de destination pour tes 40 ans. Je m’étais raisonnée. Je n’avais pas cédé aux railleries populaires. Non, tu ne cherchais pas à être le Roi Soleil. C’est juste que tu avais organisé ça à l’arrache et que c’est le seul gite de France disponible que tu avais trouvé.

D’ailleurs je me souviens très bien de ce qui me tracassait au moment de ton anniversaire. Je commençais en effet déjà à me préparer mentalement à ce fameux tournant de la quarantaine qui m’arriverait 3 ans après toi. À ce moment là, je me disais qu’à aucun moment de ma vie l’idée d’être présidente de la République ne m’a traversé la tête. Alors autant pour les autres présidents je ne m’étais jamais posé la question : c’est une génération différente. Mais pour toi, notre proximité en âge m’a fait m’interroger : comment peut-on vouloir devenir le big boss de 67 millions de personnes. Et en tournant ça dans ma petite tête, j’ai même fini par me demander si par hasard il n’y avait pas chez toi un petit côté mégalo.

Je sais, tu vas me dire que lorsque je m’amuse sur scène avec mes petits copains à faire rire une scène, ça relève peu ou prou de la même mégalomanie…

J’ai essayé tant bien que mal de ne pas laisser cette pensée m’envahir, de toujours poser sur toi un regard bienveillant. Mais là, en regardant tes vidéos sur Instagram, j’ai de plus en plus de mal à ne pas faire de cette vague croyance un jugement définitif.

Au début, tu nous as quand même fait plusieurs vidéos de vulgarisation scientifique. Peut-être que je me trompe, mais je ne suis pas certaine qu’à l’ENA tu as eu des cours sur la virologie et la vaccination. Et puis c’est d’autant plus étonnant comme angle éditorial que tu nous as quand même pas mal bassinés avec ton fameux conseil scientifique. À quel moment, en discutant avec ces éminents professeurs tu t’es senti à la même hauteur de compétences ? À quel moment t’es-tu dit « moi aussi, je peux donner des cours de médecine aux d’jeunes sur Insta » ?

J’ai d’ailleurs l’impression que ce côté professoral te plait énormément. Car voilà depuis quelques vidéos, tu te lances dans des leçons de philosophie politique pour des enfants de CM2. Peut-être as-tu déjà en tête ta reconversion professionnelle ? Peut-être que tu tentes des trucs sur Instagram pour voir si, après l’Élysée, tu ne pourrais pas percer en animant des ateliers philo pour les enfants ?

Bref, j’ai hâte que tu m’en dises plus lors de notre prochain déj.

Au fait, tu ne m’as pas dit quel jour tu arranges. T’inquiète pour les pizzas, je passerai la commande. Tu es plutôt 4 saisons ou 4 fromages ?

Profite bien de tes derniers jours de vacances,

Bises

Anne-Lise

Une réponse à “Lettre à Manu : Influenceur ou Roi Soleil ?”

  1. J’ai bien souri en te lisant et si je n’ai pas regardé les vidéos du Président, ce que tu en dis ne me donne pas envie de le faire. Effectivement, chacun son job. Cela ne me viendrait pas à l’idée de donner des conseils à des basketteurs ! Ce n’est pas parce que l’on s’intéresse à un sujet qu’on en devient expert…

Laisser un commentaire