Mission collège : nos conseils lecture

Dans le premier article de cette série, je vous racontais comment Petit Bouchut s’était mis à la lecture. Je vous copiais le bibliographie que le collège nous a remis. Aujourd’hui, avec Tatie Cécile, nous revenons sur cette liste et partageons d’autres idées lecture pour votre futur(e) collégien(ne)

La série pour entrer dans la lecture de roman : Le journal de Gurty

Le journal de Gurty (B. Santini)

Si vous me suivez sur Insta, vous savez combien j’adore cette histoire et son auteur. Je crois que c’est le premier roman que Petit Bouchut a lu. Les chapitres sont courts. La syntaxe est simple et le vocabulaire très riche. L’écriture est tellement fine qu’il n’y a pas besoin de dictionnaire ou d’adulte pour comprendre les expressions fleuries. Et surtout toutes les histoires sont drôles. Les différents tomes peuvent se lire dans le désordre.

Dans la liste « officielle » du collège : Le petit prince

Le Petit Prince (A. Saint-Exupéry)

Comme à chaque fois que je vois cet ouvrage dans un rayon de littérature jeunesse ou dans une liste pour enfant, je m’énerve. Je sais : faut pas que je prenne les choses autant à cœur.

Mais quand même! A croire que les adultes ne l’ont jamais lu. Ou s’ils l’ont lu, c’était il y a très très longtemps, certainement au mauvais moment et sous la contrainte.

Pour moi, Le Petit Prince n’est pas un livre pour enfant. C’est un livre pour adulte qui parle de l’enfance. Un futur collégien pourra trouver cela barbant voire cucu la praline.

En revanche, pour Tatie Cécile il est parfait pour les futurs enseignants : une belle métaphore sur l’accompagnement éducatif.

Pour moi, il doit absolument être mis entre les mains des vieux adolescents : un conte philosophique qui correspond parfaitement à leur questionnement sur leur future vie d’adulte.

Un auteur incontournable : Jean-Philippe Arrou-Vignod

Enquête au collège (J-P Arrou-Vignod)

Dans le bibliographie « officielle », du même auteur, il est indiqué « L’omelette au sucre ». Avec Tatie Cécile, on n’est pas d’accord, même si on l’aime bien. En effet « L’omelette au sucre » est très datée année 70. Il y a beaucoup de références qui ne parlent pas aux enfants. De plus, il s’agit de l’histoire d’une fratrie de 5 garçons qui portent tous un prénom commençant par Jean. Au départ, on se mélange franchement les pinceaux. En revanche le point très positif est que chaque chapitre est une histoire à part entière.

Pour découvrir cet auteur génial, nous vous conseillons la série « Enquête au collège ». Pour les futurs collégiens peu habitué à lire des romans, il est préférable de commencer par les tomes les plus récents. En effet, dans les premiers tomes, il y a un changement de narrateur à chaque chapitre. Celui-ci n’est pas indiqué au début. On le comprend par le ton du texte. Pas facile pour les enfants!

Avec Tatie Cécile, notre préféré est « Enquête au collège : le professeur a disparu ». On n’aime tellement qu’on prévoit d’aller à Venise en train comme les collégiens. Alors oui, il y a un changement de narrateur à chaque chapitre. Mais il est génial. Pour le faire découvrir à votre futur collégien, nous vous conseillons une lecture accompagnée : un chapitre lu à voix haute par l’adulte, un chapitre (ou un petit morceau de chapitre) lu par l’enfant.

Les livres en lien avec le programme d’histoire

Le feuilleton d’Hermès (M. Szac)

La sixième est l’année de l’antiquité. Alors rien d’étonnant que dans la bibliographie « officielle » figure certains titres en lien avec la mythologie grecque :

Collection “Histoires noires de la mythologie” (Nathan)

Les douze travaux d’Hercule, I. Pandazopoulos

Ni Petit Bouchut, ni Tatie Cécile, ni moi n’avons lu ces livres.

En revanche, Petit Bouchut a lu les tomes écrits par Muriel Szac (voir la photo ci-dessus). Chaque chapitre est très court. Les phrases sont simples. « J’aime bien aimé comment elle racontait l’histoire. Et j’aime bien la mythologie grecque. C’est bien expliqué pour les enfants. » (Petit Bouchut)

Le format du livre est assez imposant. 100 histoires, ça peut effrayé un collégien qui n’a pas l’habitude de lire des romans. Tatie Cécile me dit qu’il y a plein de petite collection très courte. Pour les choisir, elle dit qu’il faut se fier à l’âge inscrit sur le livre.

Le passage par des histoire relatives à l’Antiquité étant incontournable en sixième, il peut être intéressant de commencer par des BD. C’est d’ailleurs ce que recommande le prof d’histoire du futur collège de Petit Bouchut. Si vous visitez un musée en lien avec cette période, il y a fort à parier que la boutique du musée vous proposera des titres. Sinon, Tonton Yves, archéologue de profession, recommande la lecture d’Alix.

Si vous avez d’autres idées de lecture à partager, n’hésitez pas à nous le dire en commentaire. On vous proposera d’autres idées tout bientôt !

Laisser un commentaire