Municipales à Pinpin : au fond…

J’habite à Pinpin. Pinpin est une commune de banlieue comme tant d’autres : ni petite ni grande. Ni riche ni pauvre. Pinpin est juste une commune de banlieue banalement moyenne.

A Pinpin comme dans beaucoup de communes, la municipalité est dirigée par une équipe  installée depuis plusieurs décennies. Pinpin fonctionne ni moins mal, ni mieux qu’une autre commune. Pinpin est juste une petite commune de banlieue comme tant d’autres.

Mais à Pinpin, certains ont décidé de partir à la conquête de la mairie. Par un beau matin, ils se sont dit qu’ils allaient changer Pinpin. Pinpin, ma petite commune de banlieue banalement moyenne allait être autrement. Autrement. Pinpin autrement.C’est d’ailleurs le nom qu’ils ont choisi. Pinpin autrement ou la promesse d’une commune meilleure ! 

Moi je n’ai jamais eu l’impression que c’était difficile de vivre à Pinpin. Moi je vais chez le coiffeur à Pinpin, je travaille à Pinpin, je fais du théâtre à Pinpin, j’achète mes cadeaux à Pinpin. J’attends mon fils à la sortie d’une école de Pinpin…. bref, je fais plein de trucs à Pinpin.

Alors Pinpin autrement, pourquoi pas ? Mais que cherche exactement à changer cette liste, Pinpin autrement ?

J’avoue parfois je m’agace contre Pinpin ! Ayant adoré vivre au cœur de la grande ville juste à côté de Pinpin, je me désole de l’absence de certaines facilités, notamment en matière de déplacement.

Et j’en ai d’ailleurs fait part une fois à Pinpin autrement sur Twitter. En moins de 24 heures, ils m’ont répondu que, justement, ils allaient s’occuper de mon problème.

Chouette ! Pinpin autrement est à mon écoute ! Chouette ! Pinpin autrement va me permettre de me déplacer !

Je m’en vais donc de ce clic liker leur page Facebook pour suivre leur campagne et découvrir concrètement leur programme.

Alors c’est parti, suivons ensemble les posts de Pinpin autrement !

Pinpin autrement au marché, Pinpin autrement au métro, Pinpin autrement au stade, Pinpin autrement à l’école de musique, Pinpin autrement avec le député, Pinpin autrement avec le maire de la grande ville d’à côté…

C’est sympa toutes ces photos de Pinpin autrement à Pinpin… Mais dans trois mois, on va me demander de mettre un papier dans l’urne. Je ne vois pas dans l’isoloir me dire « ah chouette ! je vais mettre le bulletin de Pinpin autrement parce qu’ils font pleins de sorties à Pinpin » non… Le bulletin que je mettrais ce sera pour une liste qui m’aura présenté et argumenté son programme.

Et pour l’instant le programme de Pinpin autrement, je ne le vois pas. Peut-être faut-il encore que je patiente… peut-être ménage-t-il un effet de surprise ? Pourquoi diantre ne communique-t-il pas sur les actions qu’ils envisagent de mener à Pinpin ?

Ah ! voilà ! ça arrive ! Un post de cinq lignes. Le voici :

Ce matin sur le marché de Pinpin à la rencontre des Pinpinoises et Pinpinois pour leur proposer de venir le samedi 11 janvier à 11 h, à la salle du caveau, pour célébrer les vœux, découvrir notre équipe pour échanger librement et pourquoi pas obtenir quelques informations confidentielles 😉

Oh là là là là… Comme ce message est maladroit… Une phrase. Cinq idées. Un smiley… célébrer les vœux ?…. ça ne veut rien dire ! De toute évidence, aucun de Pinpin autrement n’a de connaissance en communication.  Je fais quoi ? Je me tais ? Je sors une annelisade pour pointer l’incorrection linguistique ? Allez j’y vais ! Je mets un commentaire.

Une réponse ! Super ! Pinpin autrement réagit à mon annelisade ! Pinpin autrement est vif ! Pinpin autrement a peut-être même de l’humour !

Raté. Pinpin autrement est vexé. Ou tout au moins un follower soutien de Pinpin autrement. Ce follower tient même à me donner une leçon de communication. Pour venir en aide à Pinpin autrement qui patauge dans sa réponse, ce follower me précise que ce n’est pas la forme qui compte, mais le fond. Ainsi, si je comprends bien, la forme des phrases, c’est-à-dire la manière dont on choisit et dont on organise les mots, n’a pas d’importance. Ce qui compte c’est le fond.

Le fond ce n’est donc pas les mots. Je suis assez étonnée. J’ai quand même fait pas mal d’étude de linguistiques et ce n’est pas ce qui est marqué dans les livres. Mais peut-être que, pendant toutes ces années, les linguistes ont fait fausse route. Peut-être que lorsque Jacokbson, linguiste à la reconnaissance mondiale, explique le langage sert à décrire le monde, à exprimer ses émotions ou à faire naître chez le destinataire un comportement, peut-être qu’il se trompe. Peut-être qu’au final tous ces mots partout dans les livres, les dictionnaires, dans les discours, sur Internet, dans les journaux ne servent à rien.

Là, j’avoue, je suis perdue.

Et si nous allions regarder de plus près comment font les autres listes pour communiquer sur le fond ?

Une réponse à “Municipales à Pinpin : au fond…”

  1. Rétroliens : La rentrée de Petit Bouchut à Poudlard – Anne-Lise fait des chansons

Laisser un commentaire