Retrouver son doudou

La vision de la mort à l’aéroport et le pull sacrificateur de l’amour porté à mon épaule droite avaient mis quelques tensions dans l’équipe.

Pour éloigner les ondes négatives, j’envoie mes Chuchoteurs et Suricates visiter Montréal sous la pluie. Quant à moi, je décide de rester à la maison pour rattraper le retard dans mon travail. Chuchoteurs et Suricates passent des heures et des heures à chercher quelques curiosités architecturales: des building ni petits, ni grands. Un Vieux Montréal, ni très vieux, ni très récent.

Comme des âmes en peine, ils sont rentrés à la maison, un pack de bière sous le bras. Le moral dans les chaussettes.

19h un homme frappe à la porte. Une lumière divine au-dessus de lui. Dans le dos, une guitare. A la main, un clavier.

Mes Chuchoteurs ont retrouvé leur doudou, mes Suricates de la musique pour adoucir leurs mœurs!

Laisser un commentaire