S’envoyer en l’air

Avec les Chuchoteurs, on s’est séparés.

Pas facile d’être avec un Grand et un Petit. Le Grand Chuchoteur était tellement grand qu’il se cognait dans l’embrasure des portes. Impossible de partir en atelier sans un tube d’arnica. J’ai même dû apprendre à faire des points de suture!

Le problème du Petit Chuchoteur, c’est qu’il était petit. Je l’avais sans arrêt perdu, un peu comme mes clés.

Et puis ces différences de hauteur, ça a fini par entraîner des différences de point de vue.

Alors par une belle journée de printemps, j’ai rencontré un Cerf-Voliste qui m’a soufflé un truc du genre « ça te dit qu’on fasse s’envoyer en l’air des chansons? » Et c’est comme ça que nous avons créé « A nos airs libres ».

 

crédit photos: Jaoa Dias

Laisser un commentaire